Space Hulk v3 2014 – L’open the boîte

Catégories Open the boite
Recto de la boîte - Space Hulk v3

[dropcap]L[/dropcap]’open the boîte du jour est consacré à un jeu particulier. Après un premier teasing vidéo début septembre 2014, Games Workshop a annoncé et mis en précommande le 13/09/2014 une réédition de la v3 de Space Hulk (en anglais), sorti en 2009 (en français à l’époque). Il s’agit bien d’une réédition et non d’une nouvelle version. Détail important, car beaucoup se sont plaints du message mensonger véhiculé par Games Workshop lors de la sortie de la v3 en 2009. En effet, à cette époque, l’éditeur, pour « rarifier » son jeu, avait annoncé détruire l’intégralité des moules des figurines. Le jeu sortant uniquement en one-shot, Games Workshop offrait au joueur un jeu unique et rare. Mais voila, 5 ans après, les joueurs se retrouvent avec une réédition d’un jeu sensé ne plus être produit et crient logiquement aux mensonges. Peut-on leur donner tort en voyant la mention « Games Workshop 2009 » inscrit sur les grappes de figurines ? Je ne vais pas rentrer dans ce débat, mais dans les points positifs, je retiendrai surtout la mise à mal des spéculations sur l’ancienne version (que l’on trouve entre 250 et 350€ sur internet) et donc la possibilité de récupérer le jeu, « à moindre coup », pour les joueurs l’ayant loupé en 2009. Et ce qui nous intéresse dans cet article, c’est principalement le matériel du jeu. Si vous ne le connaissez pas, vous allez vite vous rendre compte que le contenu est pléthorique et monstrueusement magnifique !

La boite de Space Hulk v3 2014

La première claque que l’on se prend avec Space Hulk, est la découverte de la boîte. Elle est gigantesque, et pèse surtout 4,5kg ! Visuellement, on est dans du classique de Games Workshop. Une belle illustration accrocheuse en couverture et une mise en scène du matériel au verso. D’un coup d’œil on prend conscience du contenu pléthorique de la boîte. Autre détail que j’ai apprécié, l’utilisation des tranches de la boîte interne pour présenter les différentes figurines du jeu. Cela habille joliment la boîte, surtout sur une partie de la boîte trop rarement utilisé par les éditeurs.

Le déballage

A l’ouverture de la boîte, on reçoit le retour de la claque. Les 4,5kg sont bien présents dans la boîte. Il n’y a pas de vide, mais du matériel, du matériel et encore du matériel. Les deux premières couches sont consacrées aux différentes grappes de figurines. Il y a en tout 5 grappes (1 grosse et 1 petite de space marines, et 3 de genestealers). Ensuite viennent deux énormes couches de tuiles et pions à dépuncher. Les deux tas de plaques sont saucissonnés dans un film plastique. Sur ce même étage on retrouve un sachet de dés et un grand tube en carton contenant le sablier. Enfin, le fond de la boîte contient les épais livres de règles et de missions.

Le matériel

Une fois le tout déballé, je me suis assis pour admirer tranquillement le travail effectué sur la finition du jeu. Au premier regard, on pourrait se dire que la boîte regorge de matériel, au détriment de la finition. Mais ce n’est absolument pas le cas pour Space Hulk. On a beaucoup de matériel, mais surtout d’une finition exceptionnelle. Je vais y aller progressivement dans la découverte du contenu. Commençons par le moins « intéressant », 5 dés et un sablier. Le sablier est classique, mais les dés sont marbrés de couleurs ivoire/chocolat. Les goûts et les couleurs, certains aiment, d’autres non. Pour ma part, c’est une fausse note, je trouve ça laid au possible. Je ne connais pas assez le jeu pour savoir si cela à un sens dans l’univers Warhammer ou si il s’agit simplement d’un choix artistique. Si c’est la seconde explication, pour moi, c’est un raté…

Le jeu comporte deux livrets très joliment illustrés, dans un papier glacé du plus bel effet. Seul bémol, comme pour le jeu en général, cette version 2014 est entièrement en anglais. On retrouve donc un livret de règles ainsi qu’un livret de missions pour jouer les différents scénarios.

Premier élément extrêmement impressionnant dans la boîte : les tuiles et pions de jeu. Je vais faire simple : les planches sont extrêmement épaisses (du rarement vu pour moi), en reliefs et superbement illustrées ! Je trouve la finition de ces planches simplement magnifiques ! Les images ne reflèteront pas la sensation que l’on a en main, mais vous pourrez admirer la richesse des détails injectés dans les illustrations.

Le dernier élément, pour moi le plus impressionnant : les grappes de figurines. Elles sont d’une finesse époustouflante. Il n’y a pas une centaine de figurines, certes, mais le tout est contrebalancé par des figurines uniques. En effet, chaque personnage adopte une posture différente. Les space marines disposent tous d’armes différentes. Les figurines sont extrêmement dynamiques et vont clairement participer à l’immersion dans le jeu. Games Workshop oblige, les figurines sont à peindre. Et là, deux écoles : ceux qui ne savent/n’aiment pas peindre seront déçus quand on voit la qualité des figurines illustrées sur la boîte. Les peintres, quant à eux, se retrouveront devant un espace de travail exceptionnel. Ils y trouveront leur compte tant la finesse des détails est impressionnante !

Enfin, pour résumer, place à l’ensemble du matériel. Il est tellement pléthorique que je n’ai pas pu placer le tout sur ma table de salon (qui est pourtant très grande) ! Admirez !

Conclusion

Malgré les polémiques entourant la sortie de ce jeu, on ne peut que s’incliner devant une telle quantité et surtout une telle qualité de matériel. Ayant transporté les 4,5kg du jeu sur plusieurs kilomètres, je m’attendais à avoir une boîte bien remplie, et je n’ai clairement pas été déçu ! Certes Space Hulk est -très- cher, mais à l’ouverture de la boîte, j’ai été réellement scotché par le matériel. J’étais prévenu de la qualité de finition des figurines, des tuiles épaisses, en relief et magnifiquement illustrées. Malgré tout, la qualité du matériel a dépassé ce à quoi je m’attendais. Le jeu n’est pas forcément à la portée de toutes les bourses, mais je ne pouvais clairement pas louper cette édition. Tant par l’aura du jeu, très bien noté depuis sa première version, que par la qualité du matériel qui offre aux peintres un support de peinture exceptionnel tant les figurines sont détaillées ! Seul bémol, et non des moindres, le jeu est entièrement en anglais pour cette version 2014. Ce qui est regrettable sachant que la version 2009 était traduite en français. Heureusement, après une petite recherche, vous devriez facilement les trouver dans notre langue…

4 commentaires sur “Space Hulk v3 2014 – L’open the boîte

  1. Ça donne vraiment envie de tester tout ça ! L’univers de Space Hulk est très immersif pour les fans de SF et, exception fait des dés (vu en gros plan je te rejoins…) l’ensemble visuel est vraiment splendide.

    1. Effectivement, le matériel est splendide. J’ai profité du week-end pour dégrapper les figurines, elles sont magnifiques, même non peintes. Les tuiles sont extrêmement détaillées. Il ne reste effectivement plus qu’à tester mais d’après les retours sur les précédentes éditions, nous ne devrions pas être déçu !

  2. c’est une superbe boite en effet mais le bémol c’est que je l ai en anglais serait ce possible de savoir ou vous aviez trouver le livre de mission en fr ou me mp par mail ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.